En quoi l’Arche de Gaza n’est-elle pas un projet d’aide?

 

GA&FFCUn bon nombre d’organisations de la société civile palestinienne s'expriment de façon très claire sur cette question : ils ne veulent pas dépendre de l’aide humanitaire ; ils ont besoin de leur liberté pour vivre dans la dignité. L’économie de Gaza a été très prospère par le passé, une prospérité qu’elle peut regagner à l’avenir. Pour y parvenir, l’ « aide » humanitaire du monde entier ne suffira pas sans la volonté politique de mettre fin au blocus.

La contribution économique d’un bateau transportant 40 mètres cubes de produits est forcément symbolique : ce qui compte le plus, c’est le geste politique visant à affirmer les droits des Palestiniens à la liberté de mouvement et à la souveraineté économique. Notre slogan s’oppose moins à l’aide qu’il n’est en faveur du commerce (équitable), et plus largement, en faveur de la souveraineté économique.

Nombreuses sont les données suggérant qu’un large éventail de Palestiniens rejettent en fait le concept étroit d’ « aide » – qui dans la pratique ne fait qu’élargir l’Occupation, que ce soit en Cisjordanie ou dans la Bande de Gaza.

Voici un petit échantillon des nombreuses sources (en anglais) sur ce sujet :

http://palinoia.wordpress.com/aid-why-not-trade/

http://ingaza.wordpress.com/2012/09/30/gaza-looks-for-work-not-aid/

http://al-shabaka.org/unmasking-aid-after-palestine-papers

http://al-shabaka.org/sites/default/files/policybrief/en/defeating-dependency-creating-resistance-economy/defeating-dependency-creating-resistance-economy.pdf

http://al-shabaka.org/node/523

http://electronicintifada.net/content/farmers-markets-bypass-foreign-aid-palestine/12240

http://electronicintifada.net/content/aid-industry-doing-no-harm-palestine/9826

Nous appuyons leur appel.

 

Tiny URL for this post:
 

This post is also available in: Anglais